Dispositifs-Dislocations

Olivier Quintyn
Dispositifs-DislocationsCollage, assemblage, ready-made : une théorie du collage considéré comme l’une des pratiques les plus fécondes de l’art de ces dernières années. Un siècle de collages relu, représenté et compris autrement, selon une vision transdisciplinaire.

Picasso, Rodchenko, Jasper Johns, Max Ernst, John Heartfield, Denis Roche, Manuel Joseph, Anne-James Chaton, Oval, People like us…
Olivier Quintyn repense la signification de la notion de collage pour y inclure non seulement les pratiques plastiques, mais aussi toutes sortes d’installations, de dispositifs présents dans la littérature contemporaine (cut-up, détournements), dans la photographie, ainsi que dans les arts musicaux du mixage et de l’hybridation, ou encore dans le cinéma, la vidéo, les diaporamas.
Sa démarche est à la fois critique, historique et analytique.
– Critique : ce livre remet en cause la pertinence des termes couramment employés, depuis le début du xxe siècle, pour décrire et classer les objets construits par association d’éléments hétérogènes.
– Analytique : il cherche à construire une nouvelle morphologie des œuvres qu’il étudie. Dispositifs/Dislocations offre ainsi une analyse des divers procédés de production des collages.
– Historique : il propose une relecture de l’histoire de cette production collagiste, des cubistes à aujourd’hui.

ISBN : 978-2-84761-967-6
144 pages | 13 x 19 cm | 15€

[collection Questions théoriques]

Lire quelques pages Fiche auteur acheter

Préface : Christophe Hanna

Collection : Questions théoriques / Forbidden beach

Sortie : octobre 2007
Format : 13×19 cm
Nombre de pages : 140
Isbn : 978-2-84761-967-6

[collection Questions Théoriques, Al Dante]

auteur: