Les citoyens manquants

Rada Iveković

 

RadaCouvCet essai réfléchit sur le concept de « citoyens manquants », en prenant comme point de départ les violences dans les banlieues françaises, et en se concentrant sur l’observation des migrations contemporaines et la construction des citoyennetés.

Ce concept s’inspire de celui, hérité de la sociologie indienne (Amartya Sen), de « femmes manquantes » : en effet, elle nomme ainsi toutes les fillettes et les femmes écartées par des avortements sélectifs, une malnutrition ciblée, voire par la mort.

Les citoyens manquants, ou encore les européens manquants, sont tous les migrants qui vont vers l’Europe, tous  ceux morts à nos frontières attirés par des promesses qui ne leur étaient jamais destinées, mais également toutes les populations qui, à l’intérieur même de nos frontières, sont reléguées en marge de nos sociétés (errantes, ou habitantes des bidonvilles, ou encore cantonnées dans les «quartiers»).

Les citoyens manquants sont exposés par des opérateurs politiques croisés, tels que le «sexe», la «classe», la «race», les «migrations», la «langue», la «traduction», la «nation», les «frontières», les «banlieues»,  la «violence»,  la «laïcité», les «savoirs», le «sujet», qui sont autant de filtres de la domination, évoqués et étudiés ici.

Le fait de nommer les citoyens européens manquants rend visible une population occultée, mais, de fait, qui nous est constitutive.

Ce concept de « citoyens manquants » donne chair à une citoyenneté de l’avenir.

 

Sommaire :

La secousse sociale et politique des banlieues

Le manque de mots pour le dire

Monolinguisme et mondialisations

De la nécessité vitale de penser : mutismes et migrations

Nouveaux outils épistémologiques et raison postcoloniale

La laïcité

La fracture sociale et politique des sexes

Les mouvements de femmes, et autres

La cohésion nationale par le signifiant vide du sexe

Modèle britannique ou modèle français

Quels sujets ?

La France postcoloniale

Des décolonisations aux migrations. La valeur de la souveraineté

Algérie, France

Le remède par les lois. L’histoire sans fin

L’Espagne et le féminisme d’État

De l’identité à la violence

Surenchère de la révolution conservatrice

Le partage des mémoires

Vers un nouveau projet de société

La nouvelle universalité des exils et des migrations

Reconnaissance, remerciements & clarifications

ISBN : 978-2-84761-752-8
300 pages | 13 x 17 cm | 17€
acheter Fiche auteure