avava-couv-nouveau

Avava-ovava

15€

Eté 2013. Un groupe de jeunes gens de France, Rroms, Manouches, et Gadjés mutants, partent de Paris, dans un bus transformé qui, cible de sortilèges (Armaya), n’arrivera pas en l’état vers sa destination impossible. Parvenus, après pertes, détours et abandons, à l’endroit, Cracovie, sud de la Pologne, ils retrouvent une foule de garçons et filles d’Europe rassemblées, autour de la nuit du 2 Août : la liquidation du camp des familles tziganes de Birkenau. Quatre jours durant, de la jeune foule éveillée, poussée ici au bord et autour de ce trou du temps, par le souci de faire front au nouveau surgissement de la violence politique dans l’Europe contemporaine (meurtres en Hongrie, pogroms en Slovaquie, déplacement de population d’Allemagne vers le Kosovo, fichage et expulsions de masse en France et Italie), montent depuis les cœurs le pressentiment joyeux, l’élan, et dans toutes les langues d’Europe, la rumeur, que l’avenir a déjà grossi le temps d’un soulèvement fatal.

C’est sur la route du retour, périlleuse et pressée, à travers l’espace et le temps éclatés de l’Europe, qu’a surgi, à l’esprit de ces voyageurs neufs l’idée de ces récits, réflexions, images, rassemblés ici comme pour indiquer la destination de leur voyage paradoxal (Un cahier de photographies, prises par les auteur-e-s et leurs ami-e-s, racontent en image ce voyage à Birkenau…)

14 x 21 cm / 192 pages / 15€
isbn : 978-2-84761-765-8

Description produit

ANINA CIUCIU : Jeune Romni de Roumanie (et depuis peu, française). Actuellement étudiante en master de droit à la Sorbonne. Elle a publié en mars 2013, aux éditions city, un livre intitulé Je suis tzigane et je le reste, qui vient d’être traduit et publié en Roumanie. Depuis avril 2014, conseillère honorifique du premier ministre roumain pour la «problématique Rrom».

LISE FOISNEAU : Membre du bureau de La Voix des Rroms, étudiante en master d’histoire à Sciences Po (Paris), rédige actuellement unmémoire intitulé La famille contre l’Etat. Anthropologie historique d’une famille tsigane dite étrangère dans l’espace national, du début du 20ème siècle aux années 1940.Dans ce travail, elle montre comment une famille tsigane, arrivée de Russie dans les années 1860, a réussi à préserver sa liberté et ses structures d’organisation en dépit de contraintes administratives adoptées à son encontre.

PIERRE CHOPINAUD : Auteur, traducteur de la langue Rromani, coordinateur de La Voix des Rroms, a vécu, au plan de l’action et de l’esprit, parmi les communautés Rroms dans plusieurs pays d’Europe.

VALENTIN MERLIN : Étudiant en sociologie successivement à Aix-en-Provence, à Toulouse et à Strasbourg. A vécu plusieurs mois au sein d’un des plus grands et plus anciens bidonvilles Rroms de Seine-Saint-Denis. Il vit et agit actuellement au centre social autogéré dit l’Attieké, à Saint-Denis.

SAIMIR MILE : Rrom de citoyenneté albanaise. Depuis 1996 il vit en France où il a étudié le droit international à la Sorbonne et la langue et civilisation Rromani à l’INALCO. Il préside l’association La voix des Rroms, et mène une large action, dans l’espace public français et international, comme dans le réel, de défense des droits et renversement des représentations.

Information additionnelle