CouvAKA1

les gestes

17€

Les gestes « […] réunit une série d’essais qui veulent voir jusqu’où on peut aller en partant du geste à la recherche de l’homme. Il se peut que la direction prise ne soit pas la bonne, ce ne sont que des essais. Mais il montre que l’on peut aller très loin, qu’on peut avoir des surprises » (Vilém Flusser).

Écrire, détruire, faire l’amour ou fumer la pipe : l’existence humaine se manifeste par des gestes. Vilém Flusser les décrit pour poser un certain nombre de questions classiques de philosophie : quelle place occupe l’art dans nos vies, quelle relation au monde et à autrui entretenons-nous ? Ce recueil vaut autant par les gestes abordés que par l’originalité de la démarche, en d’autres termes par le geste de l’auteur. Il ne force pas le trait, mais laisse chacun libre de se reconnaître ou non dans ses propos.

Si Vilém Flusser a connu une reconnaissance internationale – il est traduit depuis longtemps en plusieurs langues et son œuvre complète est une référence dans le champ théorique allemand – il est fort peu connu et traduit en France. Les Gestes est l’un des rares livres de l’auteur écrit directement en français. Il synthétise une réflexion qui se développe entre 1948 et 1990 et il apparaît comme un événement majeur dans la réflexion sur les arts visuels.

Description produit

Vilém Flusser

 

bildBIOGRAPHIE

Né à Prague le 12 mai 1920, Vilém Flusser fuit le nazisme et s’exile d’abord à Londres en 1940, puis à Sant Paulo en 1941, où il fonde sa propre école de philosophie de la communication en 1963. Il est mort dans un accident de voiture en 1991, près de la frontière tchèque… Vilém Flusser est un philosophe dans la tradition de Heinrich Heine, Sigmund Freud et Walter Benjamin. Avec Heine il partage le goût de la provocation de l’écrivain apatride, avec Freud l’auto-observation intrépide, avec Benjamin l’analyse des formes d’expression avancées de la technique comme geste existentiel.

« Vilém avait commencé une longue «itinérance» depuis son départ de Prague: d’abord à Sao Paulo en 1940 où il fit surgir la grande école de communicologie de Brésil. Puis dans le sud de la France où il fit surgir la plus grande partie de son oeuvre. Il avait contribué par sa présence à développer un foyer de réflexion où se rencontraient artistes et intellectuels venus du monde en5er pour le rencontrer. La parution de ses livres La philosophie de la photographie et L’Univers des images techniques (1985), lui a rapidement apporté une audience internationale. Ils sont considérés actuellement comme faisant partie des bases de la pensée moderne ». (Louis bec)

.

BIBLIOGRAPHIE

La force du quotidien (Mame, 1973).

Choses et non-choses, esquisses phénoménologiques (Jacqueline Chambon, 1996).

Pour une philosophie de la photographie (Circé, 1996).

Les gestes (Hors Commerce, 1996).

Petite philosophie du design (Circé, 2002).

Essais sur la nature et la culture (Circé, 2005).

La civilisation des médias (Circé, 2006).

 

Information additionnelle